Juin 23

Pourquoi faut-il visiter Madagascar ?

Pour  les touristes  amoureux de la nature, désireux  de découvrir des paysages différents, et rencontrer une population chaleureuse, Madagascar, la  plus grande Ile de l’Océan indien, sera la destination parfaite.

L’île aux mille facettes

Madagascar est le paradis des botanistes. En effet, avec 80% d’endémicité sur les 15 000 espèces recensées, il constitue un terrain d’études sans égal. Plusieurs variétés d’orchidées et de palmiers ne se retrouvent nulle part ailleurs. Le paysage se laisse admirer pendant le trajet en taxi-brousse, le moyen de transport local, partant de la capitale Antananarivo vers les autres régions de l’île. Sans transition, le relief varié formé par une succession de sommets, de plateaux, de crevasses ou lavaka, de marais et de lagunes, ne manquera pas d’étonner. Les forêts sèches et les baobabs deviennent des véritables curiosités. Quant à la faune, elle est caractérisée par un nombre impressionnant d’espèces endémiques d’oiseaux, de reptiles et de papillons. Mais la principale attraction reste les lémuriens localisés uniquement à Madagascar, pour des raisons géologiques. Les milliers de kilomètres de côtes de l’île renferment des plages, des embouchures de fleuves et des canaux que l’on visiterait avec beaucoup d’intérêt. Sur tout le territoire, où que vous alliez, vous serez accueilli chaleureusement par une population souriante.

Les incontournables de l’île

Visiter Madagascar implique qu’on a l’embarras du choix vu la superficie du territoire. Certains endroits ont cependant acquis une notoriété mondiale. L’allée des baobabs est emblématique du sud ouest. Avec la savane environnante et les charrettes à bœufs qui y passent, ce paysage est une référence pour les touristes. Les Tsingy de Bemaraha, composés de formations de quartz multicolores, aux pointes acérées, constituent le must pour les randonneurs. Durant l’hiver austral, le passage des baleines à bosse au large de l’île Sainte Marie, à l’est de Madagascar, est un spectacle très attrayant. Dans le sud, les massifs de grès érodés de l’Isalo, offrent un paysage de far west étonnant et des panorama à couper le souffle. Au nord, Antsiranana offre son charme d’ancienne ville de garnison empreinte d’une certaine nostalgie coloniale. Quant à la capitale Antananarivo, avec sa vieille ville, ses rues pittoresques et ses maisons blotties au flanc des collines, elle mérite un petit séjour avant de prendre le taxi-brousse.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.